métier trayeur de serpent
5/5 - (1 vote)

Trayeur de serpent, un métier entre frissons et passion

T’as déjà vu ces gars qui manipulent des serpents venimeux comme si c’était rien ? On parle des trayeurs de serpent, les pros du venin. C’est pas un métier pour les cœurs sensibles, mais c’est hyper important.

 

En quoi consiste ce métier exactement ?

En gros, un trayeur de serpent, c’est quelqu’un qui extrait le venin des serpents. Mais Pourquoi ? Pour la bonne cause ! Le venin sert à faire des antivenins, des médicaments, et ça aide même la recherche.

  • Antivenins: C’est le truc le plus connu. Le venin sert à créer des antivenins qui sauvent des vies.
  • Recherche médicale: Des chercheurs utilisent le venin pour développer des traitements contre des maladies graves. Genre, le venin de la vipère du Gabon est utilisé dans des médicaments pour traiter des problèmes de coagulation du sang.
  • Traitement de la douleur: Certains venins ont des propriétés analgésiques. Des scientifiques bossent sur des traitements contre la douleur chronique à partir de venin.

 

 

Comment tu deviens trayeur de serpent?

Faut être un peu mordu, c’est sûr. Y a pas d’école spéciale pour ça, mais si tu kiffes les reptiles et que t’as des nerfs d’acier, c’est un bon début. Un parcours en biologie, surtout en herpétologie (l’étude des reptiles), ça peut t’aider. Et surtout, faut pas oublier les formations en sécurité. Parce que, spoiler, les serpents, ça mord !

  1. Passion pour les reptiles: Ça commence souvent par un intérêt pour les serpents. Si t’es fasciné par ces bestioles, t’es sur la bonne voie.
  2. Formation en biologie ou herpétologie: Une formation académique en biologie, et spécialement en herpétologie, c’est top. Ça te donne les bases sur les serpents, leur comportement, leur biologie.
  3. Expérience pratique: Essaie de choper de l’expérience. Stages dans des zoos, des parcs à reptiles, ou des laboratoires. C’est là que tu vas apprendre à manipuler les serpents en sécurité.
  4. Formations en sécurité: Hyper important. Des formations spéciales pour apprendre à manipuler les serpents venimeux sans risques, ça existe. Ça peut être des ateliers, des cours spécialisés…
  5. Réseau et opportunités: Se faire connaître dans le milieu. Assiste à des conférences, parle avec des professionnels. C’est comme ça que tu vas trouver des opportunités de taf.

 

Et le salaire, ça paye bien ?

Alors là, ça dépend où tu bosses. Dans un labo, un zoo, ou un centre antivenin, ça varie. Mais on va pas se mentir, c’est pas le job où tu deviens riche. C’est plutôt pour la passion. Concernant la paye, cela va dépendre de pas mal de chose comme l’endroit ou tu exerces et ton expérience.

  • Labos de recherche ou pharmaceutiques : Si t’es dans un labo qui bosse sur des antivenins ou des recherches médicales, ton salaire peut être correct. Mais oublie l’idée de rouler sur l’or, hein.
  • Zoos ou parcs à reptiles : Dans ces endroits, c’est souvent plus pour l’amour des serpents que pour le fric. C’est pas les jobs les mieux payés, mais t’as l’occase de bosser avec des espèces incroyables.
  • Centres antivenins : Ici, t’as une responsabilité de dingue. Le salaire peut être un peu meilleur, surtout si le centre est reconnu.

 

Débouchés: y a du travail ou pas ?

C’est un marché de niche, mais y a des postes. Les endroits qui fabriquent des antivenins, les zoos, certains labos… ils cherchent tous des trayeurs expérimentés.