contrôle qualité hotel
4.8/5 - (5 votes)

Comme tout autre établissement, les hôtels sont régulièrement inspectés et doivent respecter les normes gouvernementales. Celles-ci sont notamment liées au permis d’exploitation, aux équipements, à l’hygiène, ainsi qu’aux aménagements intérieurs et extérieurs. Le contrôle des hôtels et de leurs services s’effectue par des professionnels compétents qui possèdent une certaine expérience dans le domaine hôtelier. Que devez-vous retenir sur ce métier ?

 

Qui inspecte et note les hôtels ?

Les hôtels sont contrôlés par des inspecteurs d’établissements hôteliers et touristiques. Ces inspecteurs s’occupent également du classement des hébergements touristiques en leur attribuant le nombre d’étoiles adapté. Pour donner une note aux hôtels, de nombreux critères sont pris en compte :

  • la qualité des services proposés par l’établissement hôtelier,
  • la surface des pièces communes et des chambres,
  • les produits et les articles de confort,
  • les bonnes pratiques en matière de respect de l’environnement,
  • les équipements.

L’inspection s’effectue par un cabinet accrédité et référencé qui vérifie les critères nécessaires pour le classement Atout France de l’hôtel. Après la visite d’inspection, l’établissement hôtelier peut être classé 1, 2 ou 3 étoiles, voire « hôtel de luxe » (4 ou 5 étoiles). Selon la nature de l’établissement, il peut obtenir un titre honorifique de palace.

La distinction “palace” s’octroie aux hôtels étoilés présentant des caractéristiques exceptionnelles. Ces établissements doivent contribuer à l’attractivité du lieu dans lequel ils figurent et au rayonnement de la culture française. Ces hôtels doivent offrir un service sur mesure et proposer une architecture particulière, un restaurant gastronomique ou une localisation hors du commun.

 

À qui doit-on signaler un établissement insalubre ?

Les plaintes relatives à un hôtel insalubre et à des prestations défaillantes peuvent être adressées à Atout France. Dans ce cas, l’établissement doit être un hôtel certifié par le label Qualité Tourisme. Pour signaler un hôtel insalubre, vous pouvez rédiger un email ou une lettre comportant l’adresse de l’établissement. Vous devez rapporter les détails de votre mésaventure. Vous pouvez également vous adresser à un cabinet d’inspection accrédité ou à un destinataire capable d’effectuer des contrôles sanitaires.

Les raisons qui peuvent motiver à signaler un hôtel sont multiples. Vous pouvez signaler un établissement hôtelier dans le cas où la chambre n’est pas conforme à la description faite lors de la réservation. Il en est de même si les équipements et les services sont défaillants :

  • literie hors d’âge,
  • défaut de climatisation,
  • chambre mal entretenue,
  • drap sale.

Dans ces cas de figure, vous êtes en droit d’exiger l’annulation de votre séjour. Cela peut vous permettre de bénéficier d’une indemnisation. Pour prouver l’état d’insalubrité de l’hôtel, vous pouvez prendre des photos ou réunir des témoignages écrits qui pourront mieux appuyer vos prétentions.

qui contrôle les hotels

Comment faire contrôler un hôtel ?

Pour faire contrôler un hôtel, il faudra vous adresser à un inspecteur d’établissements hôteliers. Ce professionnel examine les moindres dysfonctionnements et vérifie si les installations sont conformes aux normes. L’inspecteur d’établissements hôteliers vérifie :

  • les aménagements,
  • l’accueil,
  • l’état des équipements,
  • l’hygiène,
  • les chambres
  • le mobilier,
  • les toilettes,
  • les salles de bains.

Dans le déroulement de ce contrôle, chaque élément est inspecté dans les moindres détails. À l’issue de l’audit, l’inspecteur aborde les points de non-conformité observés avec le responsable hôtelier.

 

Quelles sanctions risque un établissement hôtelier en cas de non-conformité ?

En cas de non-conformité, un hôtel peut perdre ses étoiles et son accréditation. Pour rappel, le nombre d’étoiles représente un critère important pour la crédibilité de l’établissement. Les infractions en ce qui concerne le classement Atout France et le prix des hôtels étoilés sont passables d’une amende de 15 000 €.

Dans le cas où il s’agit d’un client qui signale une non-conformité, l’établissement hôtelier peut être contraint de rembourser à ce dernier les sommes payées. Vous avez la possibilité de demander des dommages et intérêts. Vous pouvez réclamer leurs droits en saisissant un juge de proximité si les montants versés sont inférieurs ou égaux à 4 000 €. Dans le cas où les sommes versées oscillent entre 4 001 et 10 000 €, il faudra saisir le tribunal d’instance.

 

Comment devenir inspecteur d’établissements hôteliers ?

L’inspecteur d’établissements hôteliers se charge essentiellement de vérifier si les hôtels étoilés et leurs services sont en conformité avec les normes réglementaires. Pour exercer ce métier, vous devrez suivre une formation dans un domaine d’étude en rapport avec un travail d’inspection d’hôtels.

Si vous êtes titulaire d’un diplôme Bac +3 ou d’un équivalent en gestion hôtelière, vous pourrez devenir inspecteur d’établissements hôteliers après un concours ou un recrutement. Certaines chaînes hôtelières engagent la plupart du temps leurs propres inspecteurs d’hôtel qui exercent comme entrepreneurs indépendants.

En plus d’une formation adéquate, vous devez nécessairement posséder quelques années d’expérience dans le secteur hôtelier. L’inspecteur doit disposer de l’expertise pouvant lui permettre de contrôler et d’évaluer les établissements étoilés. Pour acquérir cette expertise, vous devez avoir travaillé comme directeur d’hôtel, responsable de nuit ou chef de bureau dans un établissement hôtelier.

 

Quel est le salaire d’un tel professionnel ?

En France, le salaire d’un inspecteur d’établissements hôteliers oscille entre 30 000 € et 50 000 € par an. En tant que débutant, vous pouvez commencer avec un salaire de 25 000 € par an. Quant aux inspecteurs expérimentés, ils peuvent gagner jusqu’à 50 000 € de salaire brut par an. Mis à part les hôtels, ces professionnels peuvent également s’occuper de l’inspection des motels, des terrains de camping, des restaurants et d’autres résidences de tourisme.

métier inspecteur hôtellerie

Quels sont les profils recherchés en tant qu’inspecteur du guide Michelin ?

Les candidats recrutés comme inspecteurs du guide Michelin sont issus, dans la plupart des cas, d’une école hôtelière. Les profils possédant 5 à 10 ans d’expérience en restauration ou en hôtellerie sont privilégiés.

Les candidats souvent embauchés sont le plus souvent des talents ayant exercé des fonctions en hôtellerie, en cuisine ou en management. Vous devrez avoir les aptitudes nécessaires pour évaluer les difficultés que les hôteliers ou les restaurateurs ont dû surmonter avant de parvenir à ce poste.

Un candidat au métier d’inspecteur du guide Michelin ne doit pas espérer une reconnaissance extérieure, puisqu’il s’agit d’un métier d’anonymat. Si vous êtes intéressé par cette profession, vous devrez donc savoir passer inaperçu et vous montrer discret. Pour exercer ce métier, vous devrez par ailleurs avoir la passion de la découverte de talents et de la gastronomie.